Sous-programme 2.1

TRANSFERT À L’OPERATEUR ECONOMIQUE – PTE

Contrat n° 43PTE/2016Nouvelles solutions pour les poules pondeuses, riches en cellulose, qui déterminent l’augmentation de la compétitivité d’une unité avicole par la diminution des coûts de production de la qualité des œufs

 

Directeur du projet

Ingénieur Vasile BUNDUC

septembre 2018

Le contexte dont a été élaboré l’offre de projet

 

Un des plus grands défis du 21ème siècle est constitué par l’assurance des quantités suffisantes d’aliments sains pour la population qui est, au niveau global, en augmentation. Au niveau de l’UE, la recherche et l’innovation de la nutrition animale sont fondamentales dans le soutien du secteur de l’élevage des animaux et représente le plus profitable investissement pour ce secteur industriel (FEFAC, Vision sur la nutrition animale, 2016). Dans les dernier 20 ans, par le concept « form Farm to Fork » la nutrition et l’alimentation animale est devenu une rampe avec des solutions innovatrices. L’objectif  des activités d’innovation de la nutrition animale est ce de donner des réponses pertinents, cohérents aux demandes de la production animale courante, mais aussi aux demandes des consommateurs qui sont de plus en plus forts. Dans ce sens, sont repensées les recettes des fourrages en ce qui concerne les ingrédients utilisés, aussi comme leur structure. Mais ces recettes, quelle que soit la sophistication, ont un impacte dans la production seulement si celles-ci génèrent aussi des bénéfices économiques. Dans les unités avicoles, les dépenses pour les fourrages représentent 60%-70% du total des coûts de production. Pour ce motif, toute analyse des coûts de production et de la profitabilité doit commencer avec une analyse du coût des fourrages, ceux-ci étant le facteur principal de l’exercice économique.

 

Le but du projet

Dans le contexte présenté au-dessus, un consortium constitué d’un agent économique (SC Avicola Lumina SA), deux instituts nationaux du domaine de la nutrition animale (IBNA Baloteşti) eu de l’environnement (ECOIND), aussi comme une unité d’enseignement supérieur (USAMV Bucarest – Faculté de Médecine Vétérinaire) ont proposé l’implémentation d’un projet le but duquel est l’augmentation de la compétitivité de SC Avicola Lumina SA, productrice d’œufs de poules, par l’implémentation des recettes de fourrages riches en cellulose, gentilles avec l’environnement et qui déterminent la diminution des coûts de production, aussi comme l’augmentation de la qualité nutritionnelle des œufs.

 

Objectifs prévus 

·         Le développement des solutions nutritionnelles innovatrices, soutenues et validées par des données scientifiques et interdisciplinaires cohérentes, qui répondent aux demandes de l’environnement industriel concernant la conversion efficace des fourrages dans des aliments avec des qualités nutritionnelles élevées et l’augmentation durable. La recherche et l’innovation de la nutrition animale sont fondamentales dans le support du secteur de l’élevage des animaux dans l’UE dans les conditions de la politique d’élimination du modèle linéaire traditionnel économique dans la faveur d’un model circulaire et de régénération.

 

·         L’augmentation de la compétitivité de SC Avicola Lumina par la diminution des couts des fourrages, des performances productives élevées et de la profitabilité comme résultat de l’utilisation des solutions nutritionnelles innovatrices validées dans les halles de production, fait qui corresponde aux demandes du marché pour des solutions nutritionnelles spécialises. Une demande complexe, avec de multiples dimensions, attachée à la bioéconomie qui génère, parmi autres, une augmentation économique, un développement durable, de bien être.

 

·         Obtenir des œufs avec des qualités nutritionnelles certaines, aspect par lequel on réponde à la demande de protéine animale dans l’élevage, au niveau global, à travers un contexte de perpétuel changement. Il y a des prémisses scientifiques prouvées de en ce qui concerne la présence de la cellulose, aux certains niveaux, dans la nourriture des poulets pondeuses, pour pouvoir obtenir des œufs avec des qualités d’aliment fonctionnel.

 

·         Le développement des solutions nutritionnelles appropriées aux demandes du développement durable par l’utilisation de sous-produits végétaux et la réduction de l’impacte du processus d’élevage des poules pondeuses sur l’environnement. À 10 ans du rapport FAO « L’ombre longue des animaux » (29 novembre 2006) concernant l’impacte significatif de l’élevage des animaux sur l’environnement, les producteurs de ce domaine doivent répondre par des approches innovatrices. Les solutions nutritionnelles innovatrices représentent plus une partie de la solution, qu’une partie du problème.

·         Le développement d’un partenariat entre l’agent économique (SC Lumina), deux instituts nationaux du domaine de la nutrition animale (IBNA) et de l’environnement (ECOIND), aussi comme une unité d’enseignement supérieur (Faculté de Médecine Vétérinaire de USAMV Bucarest). Ce partenariat propose la promotion de l’innovation de SC Lumina, le pilon de la bioéconomie qui représente la partie régénérable du concept d’économie circulaire promue par les politiques économiques de l’UE.

L’implémentation du projet et les résultats obtenus pendant chaque étape

 

ÉTAPE I : La validation dans des conditions de laboratoire de la qualité de certains sous-produits riches en cellulose pour élaborer un set de nouvelles solutions nutritionnelles pur les poules pondeuses.

 

Objectif spécifique à l’étape l’Utilisation des sous-produits de l’industrie alimentaire, dans la présence des enzymes, comme matières premières fourragères alternatives. Une approche qui correspond aux politiques de l’UE de l’élimination du modèle linéaire traditionnel économique dans la faveur d’un modèle circulaire et de régénération.

Les résultats obtenus après le déroulement des activités technico-scientifiques prévues au plan d’activité :

►Le coordinateur du projet (SC Avicola Lumina SA) a envoyé un set de matières premières fourragères pour déterminer la composition chimique primaire du partenaire 1 (IBNA Baloteşti) : de son de blé, 2 tourteaux de tournesol, des granules de luzerne, des tourteaux de soja, de son de riz et de levure hydrolysée. 

► Les résultats obtenus après les analyses effectuées des preuves des matières premières fourragères on montré que les plus grandes concentrations de cellulose on été déterminées dans : la luzerne, les tourteaux de tournesol et de lin.

► Selon les résultats obtenus à la détermination de la cellulose, on été transférés pour déterminer la digestibilité de la cellulose dans la présence de certaines enzymes par le partenaire 2 (ECOIND Bucarest) des preuves de : luzerne, tourteaux de tournesol et tourteaux de lin. Pour déterminer de quelle matière première fourragère et lesquels enzymes est meilleure digérée la cellulose, des matières première envoyées pour analyse, ont été réalisés de analyses en vitro.

► Le plus efficace couple enzyme-soustrait végétal a été formé par Biozyme M600 : luzerne en rapport 1 :1.

► On été élaborées trois recettes nouvelles (R1, R2 respectivement R3) pour des poules qui en fonction du niveau du tourteau de tournesol introduit dans le contenu de cellulose plus grand que dans la recette, conventionnelle, témoin avec : 32,5% (R1), 87,4% (R2), 145,4% (R3).

►Ont été élaborées trois recettes nouvelles 9R1, R2 respectivement R3) pour des poules qui en fonction des niveaux de luzerne et de sons de riz introduits, ont le contenu de cellulose plus grand que dans la recette, conventionnelle, témoin avec : 16,5% (R1), 84,0% (R2), 145,4% (R3). Le son de riz a été introduit pour équilibrer le contenu énergique et protéique.

► La préparation, à travers l’augmentation de la capacité d’ingérer, respectivement l’augmentation en volume du goitre des poules dans la période 9-16 semaines pour l’alimentation dans la phase d’adulte avec des recettes riches en cellulose. Cette préparation a démarré dans les halles expérimentales d’IBNA Baloteşti sur un effectif moyen de 268 poules de la race Tetra (9-16 semaines).

 

ÉTAPE II : La validation des nouvelles solutions nutritionnelles riches en cellulose à travers des micro-testes déroulés sur des poules pondeuses au niveau des halles expérimentales de laboratoire. La validation de l’efficacité des solutions nutritionnelles sélectées après le déroulement du micro teste au niveau industriel par leur transfert au Coordinateur pour démarrer le teste dans les halles de production.

Objectif spécifique à l’étape  la Validation des solutions nutritionnelles élaborées dans l’étape précédente par l’expérimente sur des poules pondeuses au niveau des halles expérimentales, la hiérarchisation de l’efficience des ces solutions nutritionnelles et le transfert des meilleures deux solutions nutritionnelles pour l’expérimente au niveau des halles de production.

Les résultats obtenus après le déroulement des activités techniques et scientifiques prévues dans le plan d’activité :

► Ont été réalisés 2 micro-expérimentas selon la législation de Roumanie, pendant 8 semaines sur 288 poules de la race Tetra SL, agee de 28 semaines, selon un protocole expérimental approuvé par les membres de la Commission d’éthique d’IBNA Baloteşti.

► Dans le premier micro-expérimente a été évaluée la manière de recettes formée d’une recette témoin conventionnelle + 4 recettes nouvelles qui ont eu comprise comme source de cellulose de la luzerne, des granules, dans des différents proportions et l’enzyme BIOZIM. La concentration de cellulose a été de 3.71% dans la recette témoin et a varié entre 6,67-8,59% aux recettes nouvelles en fonction de la luzerne utilisée dans ces recettes. Cette manière a été utilisée dans l’alimentation de 5 lots : 1 lot témoin (M1) et 4 lots expérimentaux (E1, E2, E3 et E4).

►Dans le deuxième micro-expérimente  été évaluée la deuxième manière de recettes formée aussi d’un témoin conventionnel + 4 recettes nouvelles qui ont eu comprise, comme source de cellulose, le tourteau de tournesol et la luzerne – des granules dans de différents proportions, aussi comme l’enzyme avec rôle dans la dégradation de la cellulose dans l’intestine par la destruction des fractions cellulosolithiques. La concentration de cellulose a été de 3.76% dans la recette témoin et a variée entre 7,59-8,62 aux recettes nouvelles. Si cette manière a été utilisée pour l’alimentation d’autres 5 lots (M2, E5, E6, E7 et E8).

Halle micro-testes poules – Le pavillon expérimental d’IBNA

 

► Le plus grand poids des œufs a été enregistré aux lots qui ont eu dans la structure de la recette nutritionnelle la luzerne (16.34%) et un niveau de 6% de cellulose. Les valeurs des unités Haugh enregistrées aux œufs récoltées des poules alimentées avec des fourrages combinés qui ont eu 6% cellulose ont été plus grandes.

 

►Apres les sacrifices effectués pendant 24 h, les résultats obtenus en ce qui concerne les segments analysés du tube digestif, ont présenté des aspects morphologiques normaux (USAMV Bucarest). Le caecum, comme segment final du processus de digestion a présenté des aspects histologiques normaux.

 

► La quantité de cellulose dégradée/traitée des fourrages combinés est directement proportionnelle avec la quantité d’enzyme cellulasique utilisée (dans le cas de Biozyme).

 

► Les paramètres biochimiques déterminés dans le sang récolté au fin de l’expérimente ont montré que le niveau du cholestérol dans le sang s’est diminué avec l’augmentation du niveau de cellulose dans la ration.

 

► L’évaluation de l’impacte sur l’environnement des preuves de fourrages et d’effluents testés a été faite à ECOIND par la comparaison des valeurs déterminées de point de vu expérimentale pour les indicateurs physiques et chimiques avec les valeurs maximum acceptées établies par la législation : Ordre n° 344/2004 pour l’approbation des Normes techniques concernant la protection de l’environnement et spécialement des sols, quand on utilise des boues d’épuration dans l’agriculture. Les résultats obtenus ont montré que le fourrage et les effluents analysés ne présentent pas un potentiel d’impacte sur l’environnement.

 

► Pour la hiérarchisation des solutions nutritionnelles testées et pour la sélection des meilleures solutions nutritionnelles sur la base des performances de la production/la qualité œuf/coût/impacte sur l’environnement a été utilisée la méthodologie d’évaluation AHP (ECOIND) qui s’est finalisée avec la recommandation de deux recettes, la Recette Expérimentale 1 et la Recette Expérimentale 2, pour le transfert dans les halles de production du coordinateur.

 

► Pendant la période de préparation des poules dans les halles d’élevage au Coordinateur, les oiseaux ont réagi très bien à l’alimentation des recettes nouvelles, ont gardé la courbe et ont atteint le sommet du pondu et se sont maintenu sur la courbe de pondu.

 

► Pour les périodes dont le prix du tourteau de soja augmente, les nouvelles recettes, sur base de luzerne et de tourteaux de tournesol, représente une alternative viable et économique.

 

ÉTAPE III : L’analyse de la signification des résultats obtenus dans la macro-teste (au niveau industriel) pour l’augmentation de la capacité d’innovation de l’agent économique, la contribution de ceci pout obtenir des œufs fonctionnels et l’augmentation de la compétitivité.

La halle de production – Avicola Lumina

Objectif spécifique à l’étape Analyse technique et financière des résultats obtenus à la macro-teste par le contrôle des paramètres de production et des coûts.

Dans les halles de production de SC Avicola Lumina ont été testées, devant une halle avec des poules pondeuses alimentées avec la recette conventionnelle utilisée :

Recette Expérimentale 1 qui a comprit la luzerne granulée 6% et tourteau de tournesol 15%, prémélange avec enzyme. Le niveau de cellulose étant de 6,71%

Recette Expérimentale 2 qui a comprit la luzerne granulée 8%, tourteau de tournesol 15%, prémélange avec enzyme et un antioxydant naturel sur base d’extrait de raisins (0,-15%). Le niveau de cellulose étant de 7,06%.

REZULTATE OBȚINUTE IN HALELE DE PRODUCȚIE ALE COORDONATORULUI CA URMARE A IMPLEMENTARII CELOR 2 REȚETE SELECTATE DINTRE REȚETELE EXPERIMENTATE

LES RÉSULTATS OBTENUS DANS LES HALLES DE PRODUCTION DU COORDINATEUR APRÈS L’IMPLÉMENTATION DES DEUX RECETTES SÉLECTÉES PARMI LES RECETTES EXPÉRIMENTALES

Les performances de production, comme on peut voir du tableau ci-dessous, ceux-ci n’ont pas été affectés par l’utilisation des recettes fourrages nouvelles.

On a obtenu des œufs avec des qualités d’aliment fonctionnel :
où : a et c représentent des différences significatives (P≤0.05) en comparaison avec M et E2

Le contenu dans des polyphénols totaux du jaune de l’œuf (mg equiv ac galic/g)  a été beaucoup (p < 0.05) plus élevé dans les œufs récoltés dans la halle alimentée avec la Recette E2 (8% luzerne, 15% tourteau de tournesol et 0,015% antioxydant des raisins).

La concentration d’acide α-linoléique, acide oméga 3, a été beaucoup plus élevée (p < 0.05) dans les jaune des lots expérimentales en comparaison avec le lot M. Une augmentation d’acide α-linoléique a été de 17.24%, dans le cas du lot E, en comparaison avec le lot M, en temps que le lot E2 a enregistré une augmentation de 268.96% en comparaison avec M.

Dans la figure ci-dessous est présentée la concentration des acides gras polyinsaturés oméga 3 essentiel pour la santé humaine : α linoléique (C18 :3n3),docosapentanoïque(C22 :5n3) docosahexaénoïque  (C22 :6n3)


Comme on peut constater dans la figure ci-dessous, la concentration de lutéine dans les œufs récoltés de la halle alimentée avec la recette expérimentale E2 est beaucoup plus élevée (p ˂ 0.05) à 25.293 ppm de 6.825 ppm (M).
Résultats financiers Grâce aux dépenses d’alimentation, par l’objectif général du projet concernant l’utilisation des solutions nutritionnelles pour les poules pondeuses, riches en cellulose, le but a été d’élaborer et tester des recettes fourragères (nouvelles solutions nutritionnelles) qui peuvent réduire les dépenses avec l’acquisition des principales matières premières, par exemple du tourteau de soja – ressource d’alimentation protéique avec un coût élevé – avec d’autres ressources de protéine, moins chères (par exemple : la luzerne granulée ou le tourteau de tournesol) ce qui peut signifier le fait qu’ils ont un niveau plus élevé de cellulose.


Par l’optimisation des recettes on a réussit la diminution du prix de production du fourrage, en moyenne, avec 10,10% pour le lot expérimental E2 en comparaison avec le prix du fourrage du lot M (illustré dans le tableau ci-dessous). On a obtenu une diminution du prix à kg per fourrage dans la halle alimentée avec la recette Expérimentale 2 avec 0,11 lei/kg, c’est-à-dire 0,99 lei/kg en comparaison avec 1,099 lei/kg, respectivement 1,103 lei/kg, valeurs obtenus dans les halles alimentées avec la recette Expérimentale 1, respectivement la recette M.
La conclusion des résultats obtenus au coordinateur : la Recette Expérimentale 2 rapportée à celle conventionnelle (M) a été plus efficace de point de vu économique sans affecter la santé et la production des volailles, la qualité des œufs étant supérieure en comparaison avec celle rapportée au lot M. Cette recette a constitué le contenu d’une demande de brevet : (n° d’enregistrement OSIM A/00755 du 28.09.2018) « FOURRAGE COMBINÉ AVEC UN NIVEAU ÉLEVÉ DE CELLULOSE (7%) POUR DES POULES PONDEUSES ». Demandeur : SC Avicola Lumina SA, Constanţa.

Les phases de maturité TLR1-TLR3 (idée, expertise, résultats initiaux) étaient parcourues par l’équipe du projet à l’adjudication par : (TLR 10 – l’étude de la littérature de spécialité concernant l’idée de l’alimentation des volailles avec des recettes enrichies avec cellulose ; (TLR 3) – Expérimentas de laboratoire concernant les paramètres de production dans le cas d’augmentation du niveau de cellulose dans tes rations des poules. L’implémentation du projet part, par les activités des premières deux étapes,  de TLR 4. Pour le développement et la validation dans le laboratoire des résultats obtenus à travers les expérimentes de la phase TLR 3 : ont été élaborées 6 nouvelles solutions fourragères, enrichies en cellulose, pour des poules pondeuses. Dans la deuxième étape, a été validée l’efficacité des nouvelles solutions nutritionnelles à travers de micro-testes réalisées in vivo, sur des poules pondeuses dans les deux halles expérimentales d’IBNA Baloteşti. La dernière étape du projet appartient à TLR 5 parce qu’on a réalisé la validation de l’efficacité des meilleures deux solutions nutritionnelles de micro-testes, au niveau industriel, par l’essai des celles-ci sur des poules pondeuses dans les halles de production de SC Lumina. Par les activités de la dernière étape, on a analysé la signification des résultats obtenus, leur contribution dans l’obtention des œufs fonctionnels et l’augmentation du coordinateur à travers la diminution des coûts d’alimentation. On a réalisé une documentation pour une demande de brevet concernant la solution qui a été implémentée dans la production.
 
Á travers l’implémentation du projet on a obtenu au coordinateur du projet, SC Avicola Lumina, les résultats escomptés :
 
– la diminution du prix de production du fourrage, en moyenne, avec 10,10%, pour la recette implémentée (avec des granules de luzerne et tourteau de tournesol) en comparaison avec le prix du fourrage utilisé habituellement ce qui conduit à l’augmentation de la compétitivité de SC Avicola.
 
– l’obtention des œufs avec un caractère fonctionnel : a augmenté la concentration d’acide oméga 3, le niveau de lutéine et des polyphénols du jaune des œufs récoltés de la halle de poules alimentées avec la recette implémentée. Par exemple : l’acide α-linoléique a augmenté avec 268,96% en comparaison avec la halle témoin.
 
– par l’implémentation de la recette ont été respectées les normes de protection de l’environnement ; les déterminations microbiologiques n’ont pas signalés des facteurs de risque.
 
– par les résultats innovants obtenus (de nouvelles recettes fourragères, des œufs fonctionnels) après l’implémentation du projet s’est réalisée la promotion de l’innovation à SC Lumina.
 
– en plus, est augmenté la visibilité des équipes de recherche des instituts nationaux (IBNA Baloteşti, respectivement ECOIND) impliqués, respectivement USAMV Bucarest
 
Le projet « Nouvelles solutions nutritionnelles pour des poules pondeuses, riches en cellulose, déterminantes dans l’augmentation de la compétitivité d’une unité avicole par la diminution des coûts de production et l’augmentation de la qualité des œufs » promue l’utilisation d’une recette enrichie en cellulose par l’inclusion, dans la structure des granules, de luzerne et du tourteau de tournesol. Les résultats obtenus ont montré qu’en plus de la diminution du prix du fourrage, on a obtenu des œufs enrichis en acides gras oméga 3, de la lutéine et des polyphénols. Le consommation de ces œufs aide les consommateurs à la prévention de l’instauration des maladies chroniques.